c10

Lorsqu'on dit “sol vivant” ; souvent on fait référence à Ce qui vit dans le sol -en termes d'insectes & microorganismes, et on oublie malheureusement sa propre vie. Celle de la Planète Nourricière où on habite. Ne confondez pas la Force Vitale et Ce qui d'elle rend humble témoignage. Le sol est vivant en dehors des formes de vie qu'il abrite.

Vos “incongruences historiques” s'expliquent par deux facteurs :

D'une part, la géométrie temporelle complexe -que vous commencez à comprendre et à utiliser pour certains- rend possible la réécriture constante de ce que, dans la pensée linéaire habituelle, vous nommiez “le passé”. Ceci, par voie de conséquence, change régulièrement “votre moment présent”, car toute la séquence d’événement compromise par l’altération introduite – est immédiatement transformée en une nouvelle version – tandis que l'ancienne n'a tout simplement jamais existé.

D'autre part, votre pensée linéaire coutumière, artificiellement entretenue sachez-le, désinstallée mais techniquement encore en vigueur par effet d'inertie on va dire, est paramétrée pour accepter une seule ligne temporelle fixe & inaltérable. Autrement dit elle ne prévoit qu'une seule séquence d'événements à l'égard de votre historicité commune. Or techniquement il y en a en nombre illimité – d'où l'impossibilité à établir un registre unique & parfaitement cohérent sur l’Odyssée Humaine, et cela malgré la sincérité de vos efforts et/ou la volonté de contrôle qui cache votre “réalité consensuelle”.

Un “vecteur expérientiel” est un ensemble de paramètres physiques et plus, établis avec haute précision et installés de manière relativement fixe dans un quadrant choisi. Cela afin d'activer un potentiel de croissance/expansion, tout en définissant son expression ; de sorte à offrir aux voyageurs une séquence spécifique d’événements – non-linéaires – leur permettant l'acquisition des bases de données nécessaires à leurs besoins évolutifs.

La géométrie temporelle est un concept qui introduit les notions de retro causalité, de convergence causale multi directionnelle et autres, mais qui n'invalide pas pour autant la loi universelle de cause à effet. Comprenez bien ceci ; vos choix engendrent des conséquences, ce qui constitue l'essence même de votre rôle éminemment Créateur dans le Grand Tout, mais non pas dans le sens ni par les voies que vous croyez.

Le simple fait qu'une “cause-future” puisse intervenir directement dans “le passé”, devrait vous aider à sortir du déterminisme, et surtout du définitivisme, avec lequel vous considérez les phénomènes que vous percevez.

En effet, si la chaîne causale n'est pas linéaire ni définitive ; il n'y a rien qui ne puisse être constamment reformulé. Et c'est exactement le cas d’ailleurs dans votre vecteur expérientiel. Ce qui explique l'incongruence entre vos divers registres historiques – dans la futile tentative de composer une histoire universelle unique & définitive.

Pour vous donner une image, en suivant votre paradigme de connaissances actuel, qui puisse décrire l'aspect de notre technologie qui se rapproche le plus de la votre, nous dirions que -du point de vue de la physicalité- nous cherchons et assemblons des atomes, dans des configurations autres que celles qui résultent de votre Chimie, pour former une matière stable et homogène, qui nous permet d'utiliser avec précision les rayonnements particuliers ainsi obtenus.

Vous n'ignorez pas que “la matière” est un phénomène perceptuel de l'énergie, et que “l’énergie” ne se résume pas au courant électrique, et pourtant votre technologie commerciale se retrouve complétement enfermée dans un paradigme physico/électrique, dont les conséquences les plus néfastes ce sont les restrictions que cela impose à votre pensée, et par voie de conséquence à votre perception du réel.

“Inconditionnellement” n'est ni “pour toujours” ni “quoi qu'il arrive”. Inconditionnellement signifie : non conditionné à..., non dépendant de... etc, mais qui émerge naturellement de soi. Dans ce sens ce qui est inconditionnel est profondément pur et authentique, car issu de l'Être en moi et non pas des circonstances extérieures de ma vie.

“Inconditionnellement” n'est donc pas un engagement irrévocable, ni le plus haut degré de la tolérance, mais qualité de présence : l'Êtreté derrière l'apparent.